Consultez nos experts
Celeste Leverton

Celeste Leverton

Directrice associée, Manager - Développement durable
Coutts
Coutts
Royaume-Uni

Share:

  • Volontariat

Celeste Leverton est Directrice associée, Manager – Développement durable chez Coutts. Avec 330 ans d’histoire, Coutts est considérée comme l’une des principales banques privées et gestionnaires de patrimoine du Royaume-Uni et fait partie du groupe NatWest. En juillet 2021, Coutts est devenue la première banque privée du Royaume-Uni à être certifiée B Corp : cette accréditation est reconnue pour mesurer l’impact, les progrès et l’engagement en matière de durabilité.

Objectif du programme

Avec environ 1 800 employés à travers le Royaume-Uni, Coutts a une certification B Corp et s’efforce de servir la communauté et d’avoir un impact positif sur la planète. Afin d’inciter les employés à se joindre à leurs efforts, la banque a mis en place une politique de RSE qui inclut 3 jours alloués aux salariés pour redonner à la société.

Au niveau du groupe NatWest, le programme d’engagement s’articule autour de 3 piliers :

  • Aider les personnes, les familles et leurs entreprises à prospérer grâce au développement des aptitudes et des connaissances financières.
  • Réduire l’empreinte carbone de leurs portefeuilles afin que l’entreprise dans son ensemble fonctionne de manière plus durable.
  • Former et renforcer les compétences des employés afin qu’ils puissent être performants dans des postes qui prennent en compte l’impact environnemental.

En plus de ces piliers à l’échelle du groupe, Coutts a placé de grandes ambitions dans ses propres engagements en matière d’impact social et environnemental, avec pour objectif principal l’obtention d’une certification B Corp.

Captura de pantalla 2022 06 07 a las 17.08.48 764x1024
Celeste en pleine session de travail pour le project Felix

Devenir une société B Corp

En juillet 2021, après un processus de candidature de 2 ans, Coutts a officiellement été certifiée B Corp. Celeste a joué un rôle de premier plan dans l’obtention de cette accréditation très prisée.

Validant qu’une entreprise a réussi à équilibrer à la fois son engagement et sa rentabilité, la certification B Corp est un moyen efficace pour les entreprises à but lucratif de démontrer légalement leur « performance sociale et environnementale ».

« Comme beaucoup, Coutts est une entreprise à but lucratif. Mais nous savons que nous devons exceller en faisant aussi le bien et en trouvant l’équilibre entre toutes les parties prenantes. Cela implique de penser aux communautés dans lesquelles vous opérez, à votre impact sur l’environnement, à la façon dont vous traitez votre personnel, à la façon dont vous traitez vos clients, et cela est inscrit dans la loi.

En effet, en tant que B Corp, vous devez modifier votre charte d’entreprise en y indiquant que vous accordez de l’importance aux intérêts de toutes les parties prenantes, et vous êtes évalué par le biais d’une étude d’impact. C’est en cela qu’Alaya by Benevity nous a vraiment aidés en nous permettant de mesure notre impact avec le volontariat.

De plus, c’était un partenariat tout naturel car Alaya by Benevity est également une B Corp, ce qui nous aide à créer une chaîne d’approvisionnement de plus en plus durable. Devenir une B Corp ne concerne pas seulement vos activités commerciales, mais aussi les personnes avec lesquelles vous travaillez, votre chaîne d’approvisionnement et votre cercle d’influence au sens large. »

Directrice associée, Manager – Développement durable chez Coutts

Pour Celeste, l’obtention de la certification B Corp n’est pas juste une de ces « cases à cocher », en particulier quand on sait que toutes les entreprises doivent renouveler leur certification tous les 3 ans pour répondre à l’évolution des normes de durabilité.

De plus, l’évaluation devient plus rigoureuse au fil du temps, car chaque société B Corp est tenue de répondre à de nouvelles attentes environnementales afin de maintenir ce titre hautement considéré.

Tout cela contribue à aider Coutts, et d’autres entreprises B Corp comme Alaya by Benevity, à repousser les limites de leurs opérations commerciales pour maintenir une chaîne d’approvisionnement et une activité d’entreprise durables.

« Dans cette aventure, ce qui était vraiment passionnant, c’est qu’en tant que banque privée qui existe depuis 330 ans, nous ne ressemblons pas à d’autres entreprises B Corp bien connues, nous ne ressemblons pas à « Patagonia » ou « Ben and Jerry’ s ». Cependant, beaucoup de nos clients ne leur ressemblent pas non plus, et c’est pourquoi nous sommes heureux de pouvoir illustrer l’art du possible à travers notre démarche de durabilité. Nous ne sommes pas parfaits, mais nous sommes transparents et nous montrons publiquement que nous nous engageons à nous améliorer pour apporter un changement positif et durable. »

Directrice associée, Manager – Développement durable chez Coutts

Surmonter les freins rencontrés au sein de notre communauté

Comme la plupart des entreprises lorsqu’elles mettent en place un programme de RSE, Coutts a rencontré un certain nombre de défis qui ont éprouvé sa capacité à s’adapter et à engager ses employés au niveau régional.

Premier obstacle : « Je n’ai pas assez de temps pour faire du volontariat »

Avant le lancement de leur programme de RSE, Celeste a observé que certains membres de l’équipe étaient plus intéressés par les activités de collecte de fonds que par le volontariat. Désireuse de comprendre et d’aborder les causes derrière cette réticence, elle a envoyé une enquête à l’échelle de la banque afin de mieux cerner les motivations des employés. C’est alors qu’elle a découvert et affronté les obstacles qui empêchaient certains employés de Coutts de fournir un soutien à leur communauté locale.

Grâce à l’enquête, Celeste a identifié que les employés de Coutts manifestent un réel intérêt pour la participation à des activités sur le terrain, mais beaucoup ne comprenaient pas les politiques de volontariat de l’entreprise et les conditions avantageuses qui leur étaient offertes pour faire du volontariat.

Avec ces informations en poche, Celeste s’est efforcée de déboulonner un certain nombre de mythes que les gens avaient autour du volontariat, notamment celui selon lequel il fallait passer une journée entière hors du bureau. En sensibilisant leurs employés aux politiques internes, comme le volontariat par blocs de temps qui s’intègrent facilement dans des emplois du temps chargés, leur équipe a pu donner à leurs employés la confiance nécessaire pour envisager de participer à des activités de volontariat malgré leur emploi du temps chargé.

« Je pense que la plateforme Alaya by Benevity permet vraiment de diffuser des informations sur notre politique. L’une des fonctionnalités que j’aime est qu’elle décompte votre indémnité de volontariat en heures, ce qui la rend plus simple à comprendre. Et ce qu’il faut retenir, c’est qu’il n’est pas nécessaire de passer toute la journée à faire du volontariat. Vous pouvez diviser la journée en une demi-journée de volontariat et une demi-journée d’activités sociales d’équipe, ce qui est un excellent moyen de nouer des liens avec vos collègues en dehors du bureau. C’est agréable de faire quelque chose d’un peu différent où l’on peut sentir que l’on fait quelque chose de positif pour la société. »

Directrice associée, Manager – Développement durable chez Coutts

Cela a également été communiqué avec l’aide des membres de l’équipe de direction et des cadres supérieurs qui ont montré l’exemple en effectuant eux-mêmes des heures de volontariat. Cette approche descendante démontre à tous les employés que si la direction peut trouver du temps, alors chaque individu de l’entreprise peut en faire autant.

Deuxième obstacle : « Je ne trouve aucune activité de volontariat près de chez moi »

Un autre obstacle que Celeste a constaté lors de son enquête est que de nombreux employés en dehors de Londres avaient le sentiment de ne pas avoir le même accès aux activités de volontariat que leurs collègues basés à Londres. Sachant cela, il était essentiel pour son équipe de s’assurer que leur programme était présent dans tous leurs pôles et même pour ceux qui travaillent à distance.

Avec l’aide d’une plateforme RSE, ils ont pu faire savoir aux employés du Royaume-Uni qu’il existe des opportunités dans leur région et qu’ils peuvent trouver du temps dans leur emploi du temps pour avoir une influence positive, peu importe où ils se trouvent.

« L’un des grands avantages du partenariat avec Alaya by Benevity est que les opportunités de volontariat sont à l’échelle du Royaume-Uni. Cela est particulièrement important aujourd’hui, alors que de plus en plus de personnes travaillent dans un environnement hybride et que leur bureau principal peut se trouver à des kilomètres de leur domicile. Beaucoup de gens ont déménagé en dehors de Londres et maintenant ils peuvent plus facilement faire du volontariat à proximité ou à distance, ce que je trouve fantastique. »

Directrice associée, Manager – Développement durable chez Coutts

Pour communiquer sur les activités de volontariat locales, il est également possible de faire appel à des « champions » du programme (des employés bénévoles) qui défendent le programme dans leur région. Celeste et son équipe utilisent ce modèle pour répandre efficacement leur message au niveau régional et susciter un engouement pour le volontariat. Il en résulte un désir de faire le bien qui est « presque contagieux », dit-elle, comme la contribution de chaque individu inspire d’autres personnes à redonner elles aussi.

Troisième obstacle : « À moi seul, je n’ai pas assez d’impact »

L’enquête de Celeste a aussi révélé que son équipe a dû faire un travail de déconstruction des mythes liés à l’impact personnel et à ce que cela représente réellement en tant qu’employé de Coutts. En fait, de nombreux employés effectuaient déjà des heures de volontariat en tant que mentors ou partageaient leurs connaissances, mais ils ne réalisaient pas que cela serait également comptabilisé dans leurs heures allouées pour le volontariat.

« Je pense que les gens ont une idée générale de ce qu’est le volontariat. Mais le mécénat de compétences a également un impact réel, et beaucoup de nos employés le pratiquent de toute façon, mais je ne pense pas qu’ils réalisent que c’est aussi une forme de volontariat. »

Directrice associée, Manager – Développement durable chez Coutts

Sans savoir ce qu’était le volontariat chez Coutts, de nombreuses heures utilisées par les employés pour en faire n’étaient pas enregistrées comme du temps consacré à cela. Cela signifie que Celeste et son équipe étaient incapables de suivre et de rapporter l’impact réel pour pouvoir le partager avec les parties prenantes.

Grâce à une plateforme RH, où tous les employés peuvent se connecter et enregistrer leurs actions positives, et grâce à l’éducation sur ce qui est considéré comme du volontariat,  Coutts est maintenant capable de mesurer de plus en plus l’impact de son entreprise afin de continuer à s’améliorer au fil du temps.

« Avant, nous avions aussi beaucoup de personnes qui faisaient du volontariat, mais qui ne l’enregistraient pas nécessairement. Et donc maintenant, avec une plateforme, nous avons des messages qui rappellent aux gens d’ajouter leurs heures avec des instructions sur la façon de le faire. Je pense ces rappels sont nécessaires pour éduquer notre communauté sur ces sujets. »

Directrice associée, Manager – Développement durable chez Coutts

Le conseil de notre Leader d’impact

  • Accordez une place aux réseaux dirigés par les employés pour proposer des idées et partager des points de vue. Par exemple, le Conseil pour le respect de la diversité et de l’inclusion et le Réseau pour l’égalité des genres de Coutts ont mis en ligne des « défis » sur la plateforme Alaya de Benevity.
  • Mettez vos employés au défi de s’engager pour les initiatives sociales de l’entreprise par le biais d’activités amusantes qu’ils peuvent faire chez eux ou en groupe. Par exemple, en utilisant la fonction Défis d’Alaya by Benevity, Coutts a mis ses employés au défi de participer à un séminaire consacré à la gestion de leurs finances personnelles, ce qui a contribué à stimuler l’engagement sur la plateforme.
  • Réfléchissez à la façon dont vous présenter le volontariat à vos des employés. Par exemple, Celeste pense que faire sortir les collègues du bureau et les amener à contribuer à la vie des communautés environnantes est bénéfique. La banque met donc les employés au défi de repenser leur façon de voir le volontariat en prenant du temps sur leur allocation et en le transformant en une grande journée de team-building.

Share:

Consultez un expert

Posez votre question

ou parcourez ces ressources

feature_img

Journée des droits des femmes : 8 actions (concrètes) pour le 8 mars

Mobilisez vos employés pour plus d'équité et d'inclusion et combattre les discriminations envers le femmes en entreprise et dans leur communauté.

feature_img

Comment savoir si vous devez investir dans un logiciel pour les Communautés d'em...

Utilisez cette checklist pour savoir si vos Communautés d'employés bénéficieraient d'un logiciel de gestion pour booster votre programme d'engagement.

feature_img

Tendances RSE 2023

La quête de sens change le monde du travail et la façon d'engager les différentes parties prenantes. Découvrez 5 tendances de la RSE en 2023.

En savoir plus sur Benevity

Rencontrez plus de leaders d'impact

Michael Duncan

Michael Duncan

NatWest

Royaume-Uni
  • Responsabilité sociétale des entreprises
  • Ressources humaines
Natacha Reymond

Natacha Reymond

EHL

Suisse
  • Développement durable
  • Responsabilité sociétale des entreprises
Juliette Sarrail

Juliette Sarrail

SCOR

France
  • Ressources humaines
  • Engagement des employés
  • Programme international
Erin LaBarge

Erin LaBarge

SAP

États-Unis
  • Responsabilité sociétale des entreprises
  • Engagement des employés
  • Volontariat
Daniel Gibbs

Daniel Gibbs

NatWest

Royaume-Uni
  • Développement durable
  • Engagement des employés
Justine Tabarin

Justine Tabarin

Criteo

France
  • Développement durable
  • Engagement des employés
  • Programme international
Celeste Leverton

Celeste Leverton

Coutts

Royaume-Uni
  • Volontariat
Sarah Robinet

Sarah Robinet

Université de Liège

Belgique
  • Développement durable
  • Méthodes de communication
Konstantinia Tsakalou

Konstantinia Tsakalou

Criteo

France
  • Inclusion
  • Responsabilité sociétale des entreprises
  • Programme international
Danielle Bryner

Danielle Bryner

L'Oréal en Suisse

Suisse
  • Développement durable
  • Responsabilité sociétale des entreprises
  • Engagement des employés
  • Volontariat
Flavie Deprez

Flavie Deprez

Carenews

France
  • Responsabilité sociétale des entreprises
  • Méthodes de communication
Rencontrez des leaders d'impact